Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Revue de Presse du Bénin

Méthodique, structuré, pédagogique, analytique, humble , respectueux, discret, blagueur,  cultivé et ouvert à la contradiction, Wilfrid Léandre Houngbédji n'est pas nommé directeur de communication du président de la République comme par hasard.

Homme attaché aux valeurs morales et spirituelles, le Dcom/Pr reste pour moi un modèle, une école que beaucoup de jeunes et surtout journalistes doivent fréquenter.

Je m'incline devant le casting ayant conduit au choix de ce talentueux journaliste pour ripoliner l'image du chef de l'Etat, Patrice Talon.

Je m'incline également devant le travail colossal qu'il abat chaque jour avec son équipe pour une communication dénuée de toute polémique et orientée sur du concret.

C'est facile de critiquer et de jeter l'opprobre sur les autres qui mouillent le maillot  lorsqu'on est pas sur l'aire du jeu.

Gérer la communication présidentielle,  n'est pas de la blague. Certes, il y a des recadrages à faire d'autant qu'aucune oeuvre humaine n'est parfaite, mais associer le nom de Wilfrid Léandre Houngbédji à des futilités et fadaises à dormir debout, cela relève d'une  méchanceté gratuite.

Évidemment quand on est directeur de la communication de la présidence, il faut savoir comme l'a décrit Ibiton, auteur ivoirien, dans son célèbre best seller " la bête noire" que la médisance, la ruse, la trahison et la haine inutile font fait partie de l'environnement politique où vous jouez. Il faut faire avec.

Je suis convaincu, pour l'avoir côtoyé depuis des années que Wilfrid Léandre Houngbédji est un homme d'une  probité morale d'enfer. Beaucoup le témoigneront.

Je le jure.

Pa r Hervé Alladé

Wilfrid Léandre Houngbédji, cible d'une méchante médisance

Commenter cet article